Peut-on vivre sans produire de déchets ? Une famille de Seignosse (Landes) a décidé de relever le défi.

C’est en découvrant les innombrables déchets qui souillent les plages que Bénédicte Moret et Jérémie Pichon ont eu le déclic, façon électrochoc.

zéro a - Copie

« On a voulu protéger cet écosystème. En tant que surfeur, j’aime avoir un océan propre. Aujourd’hui, l’océan est devenu une grande poubelle. Chaque seconde, ce sont 200 kg de déchets qui sont déversés dans la mer. C’est intolérable. »

Au bout d’un an, voici Bob, leur poubelle de six mois pour les déchets non-recyclables ! Et tout est compté, même le moindre papier de bonbon…

zéro z

Une prouesse pour une famille avec deux enfants. Mais comment font-ils ?

Leçon n°1 : bannir le plastique, ce fléau des plages, en utilisant des contenants en verre ou en tissus. Exit les emballages ! Les zéro déchet font leurs courses sur les marchés et achètent en vrac.

Leçon n°2 : les produits ménagers home made.

Du vinaigre blanc, du bicarbonate et quelques huiles essentielles : c’est biodégradable, c’est bon pour la santé et pour la planète !

La famille (presque) zéro déchet a publié deux livres, prépare le troisième sur les recettes aux éditions Thierry Souccar et propose des conférences en France et à l’étranger. Découvrez toute leur actualité sur leur site en cliquant ici

« On a une démarche de sobriété volontaire et on a gagné en qualité de vie. C’est juste génial ! »

Agir dans sa maison, cela va-t-il suffire, face aux multinationales qui imposent leurs choix et leurs produits ?

B.J : « Mais le changement viendra du consommateur ! Acheter, c’est voter ! Si nous refusons d’acheter des produits dans des emballages, les fabricants devront s’adapter. Ils ont déjà commencé. »

Envie de connaitre les recettes et quelques trucs pour passer au (presque) zéro déchet, regardez ce reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon, Thierry Julien (images), Boris Chague (montage) et Xavier Mansion (mixage son) et les bonus qui suivent…

Publicités